Depuis la séparation de l’Eglise et de l’Etat, la vie matérielle de l’Eglise de France dépend exclusivement des dons des fidèles.

L’Eglise ne perçoit aucune subvention de l’Etat ni des collectivités, ni du Vatican. Seuls les dons de ceux qui veulent la soutenir lui permettent de poursuivre ses missions.

Le Denier de l’Eglise

Le denier de l’Eglise est le moyen ordinaire de financement des diocèses et des paroisses. Contribuer au denier de l’Eglise au fil des années, c’est témoigner de notre attachement et de notre appartenance à l’Eglise. C’est la faire vivre tous les jours et participer à sa mission.

Le curé de votre paroisse et son équipe vous accueillent et vous accompagnent dans votre parcours d’homme ou de femme et de croyant quelles que soient les circonstances, heureuses ou difficiles, de la vie. Votre paroisse est aussi un espace ouvert d’écoute et de partage, où chacun peut trouver sa place, s’épanouir et faire rayonner sa foi. Votre fidélité et votre soutien contribuent à faire vivre ce bien commun, votre paroisse.

Les dons faits au titre du denier de l’Eglise font l’objet de reçus fiscaux et donnent droit à réduction d’impôt à hauteur de 66% de la somme donnée dans la limite de 20% des revenus imposables. Soit pour un don de 100 €, le montant déductible de l’impôt est 66€ (66  %)

Comprendre la déduction fiscale selon ma situation

Chaque paroisse est autonome sur son budget (ressource opérationnelle) cependant, les paroisses ne possèdant pas de statut juridique (ce ne sont pas des entités morales), le denier est en effet collecté par l’Association diocésaine de Versailles, entité juridique sous le régime des Associations cultuelles 1905.

En savoir plus

Léguer à l’Église, c’est exprimer de manière forte sa foi, son espérance et sa charité. Votre legs contribue à transmettre vos valeurs et à bâtir une Eglise active, généreuse  et engagée, au moment de la transmission de vos biens. Grâce à votre legs, vous donnez à l’Eglise, les moyens matériels de poursuivre sa mission d’évangélisation,d ‘éducation, de charité et de prière dans l’avenir.

En savoir plus

Faire un don !

Le don en ligne c'est pratique : en quelques clics c'est fait... et c'est sécurisé !

Je choisis

Carte bancaire
Prélèvement automatique
Chèque

La quête

La quête est avant tout un geste liturgique qui manifeste notre participation active à la procession des offrandes (offertoire) en signifiant le don de nous-même. L’argent que nous donnons représente notre offrande spirituelle.

Ce que vous donnez à la quête permet principalement à la paroisse de mener sa mission tout au long de l’année – célébrations, catéchisme,etc. – et de payer ses dépenses quotidiennes – électricité, chauffage, fournitures diverses.  Certains dimanches, la quête est réservée à un emploi spécial : partage avec d’autres Églises, oeuvres caritatives… 

Combien donner ? 2 € peut être un minimum. Si vous le pouvez, donnez plus pour ceux qui ne peuvent pas donner beaucoup.

Au moment où le prêtre offre à Dieu le pain et le vin pour qu’ils deviennent le Corps et le Sang du Christ, vous êtes invités à vous offrir vous même « pour la Gloire de Dieu et le Salut du monde ».

Les offrandes de messes

Depuis les premiers siècles, les chrétiens ont accompagné leurs intentions de prière d’une offrande. D’abord offrandes de nourriture, elles se sont transformées en offrandes d’argent au fil des siècles. Encore de nos jours, ces offrandes ont toujours le même objectifs : assurer la vie de l’Eglise et la subsistance du prêtre célébrant la messe demandée. C’est un service spirituel qu’il accompli quotidiennement. L’ensemble des dons est reversé au diocèse pour être réparti équitablement entre tous les prêtres.

L’usage (fixé par l’Assemblée des Evêques de France ) est de proposer une offrande de 17€ pour une messe, 170€ pour une neuvaine de messes et 500€ pour une trentaine de messes.

« N’oublions pas ceux qui nous ont aimés et qui nous ont précédés dans la foi… »

Pape François

A l’occasion de la célébration d’un sacrement

Lors d’un baptême ou d’un mariage, il est d’usage de faire un don pour participer aux frais correspondants à la cérémonie et à sa préparation (chauffage, entretien de l’église, des bâtiments, électricité, essence, etc…).

Chacun donne selon ses moyens.